Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

La mobilisation du Printemps des comédiens persiste. Le gouvernement s’obstine à signer l’agrément mais pourrais ouvrir des voies de discussion.

__________

Montpellier, envoyé spécial. Hier, François Hollande s’exprimait sur France Info à propos du mouvement contre les accords du 22 mars. À Montpellier, pour les grévistes du Printemps des comédiens (PDC) et le Mouvement unitaire en Languedoc-Roussillon (Mu-lr), c’est un signe. L’exécutif perd pied dans sa course contre la montre pour sauver les festivals, tout en persistant à vouloir ratifier l’accord Unedic.

Le Mu-lr rassemble depuis quatre mois le Synavi, le SMA, la fédération des arts de la rue, la CIP-Lr, SUD culture et la CGT spectacle. Depuis le début de la grève au PDC, le mouvement se réunit quotidiennement dans le parc départemental où devait se dérouler le festival.

Lundi soir, à Montpellier Danse, Angelin Preljocaj est programmé. Vers 20 heures, cent cinquante personnes du Mu-lr se retrouvent non loin du lieu de la représentation. Commence peu après une déambulation discrète mais pressée dans les ruelles de la vieille ville. Avant l’entrée du public, elles rejoignent l’arrière du théâtre et s’introduisent sur scène, empêchant, comme la veille, le lever de rideau.

Tout le monde reste calme mais l’émotion est intense. «Je respecte votre lutte, pas vos moyens d’action», déclare le chorégraphe présent sur le plateau à leur arrivée. «Le but, c’est que cet accord tombe, indique pour sa part un des techniciens du festival, en grève depuis deux jours. Ce soir nous sommes quatre grévistes, mais sans cette intervention le spectacle aurait été joué. Je suis solidaire.» Devant les grilles du théâtre, les esprits s’échauffent mais une grande partie du public applaudit en soutien. Une dame s’adresse à Michel Miaille, président du festival. Elle demande pourquoi un cordon de police ne lui permet pas d’accéder au théâtre. «Jamais je ne ferai intervenir les forces de l’ordre à Montpellier Danse, répond l’intéressé. C’est un lieu où la communication entre tous doit rester possible.»

Hier, à 18 heures, l’équipe de Montpellier Danse votait majoritairement la grève. La représentation ne devait pas avoir lieu.

__________

Sur le site de l'Huma : http://www.humanite.fr

Abonne toi : http://boutique.humanite.fr

Tag(s) : #Intermittents, #Reportage, #Politiques culturelles
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :